Conseils beauté

Conseils beauté, témoignages et articles sont les thèmes clés de notre blog 100% naturel. Partageons ensemble l’univers du cheveu et de la naturalité.

Décoloration des cheveux : tout ce qu'il faut savoir

Décoloration des cheveux : tout ce qu'il faut savoir

08/06/2021

Bien que votre chevelure soit foncée à tendance brune voire noire, vous êtes tentée d’éclaircir vos cheveux avec un joli coup de pouce de votre coiffeur préféré. À la manière d’une Catherine Deneuve ou d’une Scarlett Johansson, vous êtes conquise à l’idée de passer au blond. Pourquoi ne pas adopter cette touche de soleil dans votre vie ? Mais connaissez-vous vraiment ce qu’est la décoloration ? Peut-on se décolorer les cheveux soi-même ? Peut-on se décolorer les cheveux de façon naturelle ? Radico décrypte pour vous ce procédé, ses précautions d'emploi ainsi que sa routine d'entretien.

QU’EST-CE QUE LA DÉCOLORATION ?

La décoloration est une technique capillaire qui consiste à éclaircir les cheveux. Il est possible de monter jusqu’à 8 tons au-dessus de votre couleur naturelle si votre chevelure est blond foncé à châtain. C’est une opération chimique qui consiste à ouvrir les écailles du cheveu pour y retirer le pigment. Cela se fait par l’intermédiaire de deux produits chimiques, la poudre décolorante et l’oxydant.

Après application de la décoloration, le coloriste va observer ce que l’on appelle le « fonds de décoloration », c’est-à-dire une échelle de tons. Si on décolore une brune, on va d’abord passer par une échelle de rouge, puis en allongeant le temps de pose on obtiendra un orangé et enfin un jaune. Plus on va laisser poser et plus on va obtenir un jaune, puis jaune clair puis jaune très clair. Le jaune très clair permet d’obtenir des blonds polaires et des blonds platines.

Cette méthode est agressive pour le cheveu et fragilise la fibre capillaire. En effet, la structure du cheveu est modifiée : les produits oxydants viennent ouvrir les écailles pour retirer les pigments naturels du cheveu. Quand les écailles se referment, le cheveu s’en retrouve fragilisé, sensibilisé, très fin et presque translucide. Il devient difficile d’obtenir de belles longueurs, quel que soit le produit appliqué (huiles végétales, soins, après-shampoings…). Le cheveu devient plus terne, souvent cassant, et les pointes sèches.

PEUT-ON SE DÉCOLORER LES CHEVEUX SOI-MÊME ?

La réponse est oui, il existe des solutions clés en main pour pratiquer soi-même sa décoloration à domicile. Cependant, on ne saurait que trop vous recommander de réaliser cette opération dans un salon de coiffure, par un coiffeur expert de la coloration. D’une part, cette méthode repose sur l’utilisation de produits dangereux, pouvant avoir un impact significatif sur la santé du cuir chevelu. C’est également un procédé technique, qui demande l’œil observateur d’un expert pour obtenir une jolie couleur sans trop abîmer le cheveu.


Cela étant dit, si vous désirez réaliser cette procédure par vous-même, vous trouverez dans le commerce des kits à disposition contenant la plupart du temps un pinceau, une charlotte, des gants ainsi qu’une solution décolorante. Avant toutes choses, il est recommandé de faire sa première décoloration sur cheveux sains et secs pour éviter de trop les abîmer. De même, les permanentes et lissages ne sont pas recommandés parallèlement à une décoloration car ils épuisent déjà le cheveu. Il est préférable de la réaliser sur cheveux courts afin d’éviter de trop sensibiliser le cheveu.
Une fois prévenue, vous pouvez suivre le protocole suivant :

  • Protégez vos vêtements à l’aide d’une serviette foncée, posée sur les épaules.
  • Retirer vos boucles d’oreilles et tout accessoire capillaire.
  • Enfilez une paire de gants pour protéger vos mains de tout risque de brûlure.
  • Réalisez votre préparation en suivant le dosage indiqué sur le kit.

Le volume de poudre varie en fonction de la teinte naturelle, longueur, épaisseur et qualité du cheveu.

  • Appliquez la décoloration à l’aide d’un pinceau, sur cheveux secs et sales (3 jours après le dernier shampoing), afin de protéger la fibre capillaire. Commencez l’application par les longueurs et en terminant par le dessus de la tête.
  • Laissez poser entre 30 et 40 min pour atteindre le résultat souhaité. Plus le temps de pose est long, pour la teinte obtenue sera claire. Vérifiez régulièrement le degré d’éclaircissement en contrôlant une mèche avec un coton mouillé, puis recouvrez-la à nouveau de produit.
  • Rincez abondamment vos cheveux à l’eau tiède en insistant bien sur le dessous comme le dessus de la chevelure, pour vous assurer de plus avoir de résidu dans les cheveux.

PEUT-ON SE DÉCOLORER LES CHEVEUX DE FAÇON NATURELLE ?

Il est impossible d’obtenir une décoloration à l’aide d’une coloration végétale car cela suppose une action chimique. La coloration végétale s’oppose à la coloration chimique car elle ne pénètre pas l’intérieur du cheveu. Au lieu de venir ouvrir les écailles du cheveu et de le fragiliser, elle vient l’enrober et le gainer.
Il n’y a qu’une seule façon de décolorer le cheveu, c’est d’en ôter le pigment naturel par oxydation (utilisation d’une poudre décolorante). Ainsi vous pourrez obtenir des nuances et des jeux de lumière grâce à la coloration végétale, mais il vous sera impossible d’éclaircir le cheveu.

QUELLES PRÉCAUTIONS PRENDRE AVANT DE SE DÉCOLORER LES CHEVEUX ?

Avant de vous décolorer les cheveux, prenez bien en compte la qualité de votre cheveu. S’il est sec, fragilisé, sans élasticité ou abîmé, fuyez la décoloration. Vos cheveux doivent forts et en bonne santé, pour supporter ce traitement chimique qui va les sensibiliser. Si vous désirez garder les cheveux longs, il est recommandé de s’abstenir de les décolorer afin de favoriser leur pousse et leur vigueur.
Observez également l’état de votre cuir chevelu. En cas de desquamation, de psoriasis ou de rougeurs, il est déconseillé de poursuivre sur une décoloration.

Y’A-T-IL UN RISQUE À FAIRE DE LA DÉCOLORATION APRÈS UNE COLORATION VÉGÉTALE ?

Si vous avez fait une coloration végétale et que vous souhaitez faire une décoloration, nous vous recommandons de prendre des précautions :

  • Sur les base foncées (Brun, Brun Foncé, Noir Doux) chargées en indigo, nous déconseillons la décoloration qui risque de révéler des reflets bleus ou verts. Cela vaut pour toutes les colorations dont l'ingrédient principal est l'indigo.

  • Sur les teintes cuivrées (Blond Miel, Blond Doré, Blond Vénitien, Châtain Clair, Rouge Auburn, Vin Rouge ou Henné) cela va stabiliser la teinte sur les mèches cuivrées. On obtient alors une harmonie avec le visage et de la lumière dans les cheveux. Cas particuliers, les chevelures rousses ne sont pas décolorables en blond, de par la ténacité de leurs pigments qui résistent à la décoloration.

COMMENT FAIRE UNE COLORATION VÉGÉTALE APRÈS UNE DÉCOLORATION CHIMIQUE ?

Avant de vous lancer dans une coloration végétale, il vous faudra détoxifier le cheveu pour enlever le plus de chimie possible. Pour cela, respectez un délai de 8 semaines après votre décoloration chimique, avant de procéder à votre couleur végétale.


Nous recommandons également de réaliser un soin de détoxification du cuir chevelu afin de le préparer à la coloration. Pour cela, nous vous recommandons l’utilisation du Mélange Amla Reetha Shikakai à appliquer en masque une fois dans la semaine précédant votre décoloration. Laissez poser 20 minutes sur cheveux humides après un shampoing et rincez.


Avant de sélectionner votre coloration végétale, il est vivement conseillé d’avoir recours à notre outil Diagnostic pour connaître les étapes à respecter lors de votre passage à l’application. Vous pouvez également consulter notre article dédié Comment passer de la coloration chimique à la coloration végétale ? pour plus de détails.

QUELLE ROUTINE DE SOIN POUR CHEVEUX DÉCOLORÉS ?

Après une décoloration, il est primordial d’apporter à vos cheveux des soins capillaires adaptés pour réparer la fibre capillaire :

  • Shampoing : Optez pour des shampoings très doux, adaptés aux cuirs chevelus sensibilisés et aux cheveux colorés. Appliquez un shampoing déjaunisseur une fois par semaine, pour éliminer les reflets jaunes. Préférez les shampoings sans sulfate.

  • Soins : Appliquez des masques régulièrement pour réhydrater et réparer le cheveu. Utilisez une crème démêlante sur vos pointes, afin de nourrir et gainer le cheveu.

  • Spray démêlant : Les cheveux colorés et fragilisés ont tendance à s’emmêler rapidement. Utilisez un spray démêlant sur les longueurs.

  • Bains d’huiles : Il est possible de réaliser des bains d'huile (de ricin, de coco, de pépin de raisin…) à laisser poser une nuit avant votre shampoing. Pour retirer l’huile, appliquez directement le shampoing sur le cheveu et apportez de l’eau pour émulsionner. Rincez et faîtes un deuxième shampoing. Ce bain d'huile est à réaliser minimum une fois par semaine.

En résumé, bien qu'elle permette d'atteindre des teintes inatteignables au naturel, la décoloration chimique est un processus complexe dommageable pour le cheveu et qui nécessite beaucoup d'entretien. Si vous souhaitez tout de même franchir ce cap, assurez-vous de bien respecter les précautions d'usage et d'entretien décrits plus hauts. N'oubliez pas qu'il existe une alternative naturelle avec la coloration végétale qui vous permet de sublimer votre chevelure tout en lui apportant une teinte réhaussée.

Articles en relation